PIERRE PILONCHERY
pilonchery.com

... LIVRE D'0R ... GUESTBOOK ...
.
Cette rubrique est un copié/collé du Livre d'Or aujourd'hui désactivé.
On peut lire aussi la rubrique Vous m'avez écrit
.
This page is a copy/paste of the Guestbook now desactiated.
We can also read You wrote me
Un visiteur de votre univers (France)
le 17/11/2008 16:54

John Cage a fait partie de vos connaissances. J'ai vu sur votre présentation qu'il vous avait rendu visite chez vous à Lyon. Ce serait bien que vous en parliez.
Marie-Hélène Prave (Lyon)
le 17/11/2008 16:05

Bonjour,
j'ai adoré votre site, votre travail me donne à penser!! je suis une de vos anciennes élèves, et j'ai bien l'intention d'emmener mari et enfants à votre prochaine expo maintenant que nous sommes de retour sur Lyon! j'ai hâte d'y être et de faire découvrir votre travail à ma famille
MH Prave
Quelqu'un (Nice France)
le 10/11/2008 19:12

Je ne suis pas d'accord avec vous lorsque vous écrivez dans votre texte "Comment je travaille", je cite; "Étant donné que dans un espace délimité tout ce qui se passe peut donc s'interpénétrer, le compte-rendu de l'intervention artistique mérite tout autant sa place dans les pages sportives, politiques ou commerciales que dans celles des événements culturels".
Vous voyez vraiment un article sur votre travail dans les pages sportives du journal???
Un visiteur (Lyon, France)
le 28/10/2008 02:15

J'ai vu que vous alliez exposer au musée des moulages que j'ai visité une fois. C'est pour le moins surprenant d'imaginer votre travail au milieu de ces statues anciennes...
Monique LUGNIER-FAURE (France)
le 18/10/2008 00:14

Décidément, tu n'en finiras pas de m'étonner et de forcer mon admiration pour l'oeuvre qui nous sort des choses pas trop belles de notre "époque"...
A un de ces jours avec qqu'un (e) peut-être... Bises de la grande amie de ta grande soeur. Monique.
Thibault Carles (Londres)
le 14/09/2008 17:56

Un travail toujours aussi beau et fort, qui peut s'inscrire dans toutes les réalités de notre monde. Une belle et grande addition qui permet d'oublier les conflits, les antagonismes, et les liens de pouvoir, bref, une méthode de vie je trouve.
BABETTE FAURE (BOEN 42130)
le 06/08/2008 16:26

Je te tire mon chapeau pour tout ce que tu as accompli dans ta vie (pas encore terminée......heureusement...!). Tout ce que j'ai vu et entendu sort vraiment de l'ordinaire et ne demande qu'à être admiré, vu et apprécié, tout comme ta passion du piano dans les années 60 !
Nostalgie Nostalgie !
Encore bravo et j'espère qu'un jour prochain je pourrai me rendre compte en vrai de tout ceci. Chèrement amicalement ! Bises - Babette
Mira (Lyon)
le 15/07/2008 12:39

Bonjour Mr Pilonchery, je vous envoie ce mail pour prendre de vos nouvelles, en esperant que vous passez de bonne vacances et que en profitez pour vous reposez! Hate de vous revoir a la rentrée pour une nouvelle année à vos côtes.
Soyez en forme!
A tres bientot... Amicalement, Mira.
BABETTE FAURE (BOEN 42130)
le 05/07/2008 18:14

je viens de consulter tout ce qui est sur ton site et je te tire mon chapeau, je ne savais pas ce que tu faisais exactement puisque la dernière fois que je tai vu, c'était le jour de l'enterrement de ton papa et tu m'as tout juste reconnue.....depuis tout ce temps !
Bisous quand même d'une vieille "amie" !!!
? (?)
le 06/06/2008 19:34

Cher Pilonchery,
Quel travail vous montrez là! "L'art doit sortir des limites de l'art".
Je diffuse l'adresse de votre site un peu partout, ma petite anonyme participation si vous voulez.
Bien à vous.
Quelqu'un (Nice, France)
le 14/05/2008 21:23

Une question: comment faites-vous pour passer autant de temps sur un oeuvre? Comment voyez-vous votre geste de "fabriquer", si proche parfois d'une pratique artisanale et pourtant si plein de tout ce que vous y mettez, que vos textes essaient de nous clarifier? j'aime votre attachement à l'idée de "pratique" avec tout ce côté "méthodique" sur lequel vous insistez beaucoup, pour une oeuvre si riche dans tout ce qu'on peut y mettre comme sens et questionnements, comme regards sur le monde justement...
Auberie
le 07/04/2008 21:36

Bonjour, alors je suis venue sur votre site même si j'ai pas tout compris comme je vous l'ai dit j'ai bien rigoler, continuez bien a bientot .
Agathe
le 01/04/2008 12:30

Bonjour!
J'ai vu vos webcamerages il y a de ça quelques jours...et depuis je n'arrête pas d'y penser, je me décide alors à vous laisser un message.
Comment dire, par quoi commencer ?
A vrai dire, il y a bien longtemps que je n'ai pas vu une oeuvre aussi intense, aussi intéressante à tout point de vue. Ce patchwork sonore, mouvant, interactif... me laisse sans voix!
Comme le dit une internaute avant moi, j'aime vraiment cette idée de laisser le regardeur faire sa partition. De laisser le choix entre un all over sonore ou une écoute attentive de vos théories artisitques.
Très sincèrement, bravo et merci.
Agathe
Un voyageur dans votre univers (France)
le 30/03/2008 15:52

Félicitations pour vos Webcamerages. Comme tout ce que vous faites ils offrent plusieurs niveaux de lectures comme dit un admirateur ci-dessous, et c'est ça moi aussi qui me plaît. J'aime aussi la possibilité de devenir chez soi, devant son ordinateur, le co-créateur de l'oeuvre, comme un interprète avec une partition. Internet comme lieu d'exposition, ... Bravo... Bonne route au marcheur dans l'univers.
Aldo (chili)
le 16/01/2008 08:09

salut
mes sites de internet son:
http://www.flickr.com/photos/Fakarava
http://www.fotolog.com/__A ldos
Jean-Yves (Lyon)
le 06/01/2008 12:34

J'ai vu votre Marcheur dans l'univers et j'aime cette idée d'une oeuvre éparpillée en plein d'endroits dans le monde.
C'est la première fois je pense que je trouve ça dans le monde de l'art. Je suis votre travail avec le plus grand intérêt.
Merci.
Quelqu'un (Nice)
le 04/12/2007 14:52

Cher Monsieur,
je viens de découvrir votre petit film sur votre page "sommaire". Il est un petit bijou de sens à créer si l'on veut bien écouter ces quelques secondes de paroles que vous nous offrez.
Bonne continuation.
Ana (LYON)
le 25/11/2007 20:49

C'est génial cette petite vidéo :)
nono
le 24/11/2007 23:13

Merci maître Pierre,
Cela fait maintenant un petit moment déjà que je n'ai pas eu le plaisir de pouvoir parler avec vous mais cette visite sur votre site m'a rappelée à quel point votre art et vous même m'avez permis à moi et à une infini d'artiste en herbe de créer notre propre monde et notre chemin..... comprendre qu'il fallait prendre à gauche quand la route partait à droite est devenu une évidence et comme le disait Tristan Tzara "Il n'y a rien de plus agréable que de dérouter les gens".......
merci encore
marie nono
Marilyn (the dark side of the Moon)
le 18/11/2007 20:51

Extraits d'un poème de: Louis Macneice (1907-63)
Je suis heureuse que tu me comprennes sans que j'aie à expliquer ou à justifier... Seul le sage sait lire entre les lignes , sait entendre les sons inaudibles , sait voir les images invisibles . Seul l'ami sincère sait voir et entendre ce que le coeur laisse au regard dévoiler...
Tu es cet ami-là, ce sage-là et tu m'es précieux , très cher Pierre.
PRAYER BEFORE BIRTH
I am not yet born;O hear me.
Let not the blood-sucking bat or the rat or the stoat or the
club-footed ghoul come near me.
I am not yet born, console me.
I fear that the human race may with tall walls wall me,
with strong drugs dope me , with wise lies lure me,
[...]
I am not
yet born ; forgive me
For the sins that in me the world shall commit, my words
when they speak me , my thoughts when they think me,
my treason engendered by traitors beyond me,
[...]
I am not yet born; O fill me
With strength against those who would freeze my
humanity, would dragoon me into a lethal automaton,
would make me a cog in a machine, a thing with
one face, a thing, and against all those
who would dissipate my entirety, would
blow me like thistledown hither and
thither [...]
C'est un très beau poème , il m'emeut chaque fois que je le lis et je ne doute pas que tu l'aimes aussi ; il est certes , très simple mais il parle sans artifices , sans subterfuges comme l'enfant nouveau-né que nous sommes quand nous oublions tous les masques , tous les "grimages" ...
Je t'embrasse
Mira (Lyon)
le 02/10/2007 18:54

J'hesite sur les mots...Pourrai-je en trouver? Je ne pense pas ...Vos travaux sont exceptionnels,remarquables. Quelqu'un de passionné,de minutieux,et de patient...Ce qui donne un tout admirable.
valérie (Neuville il y a...?(aujourd'hui Lyon Croix-Rousse))
le 01/10/2007 20:40

Il y bien longtemps que l'idée de vous retrouver me trottine dans la tête...c'est chose faite!...C'est étrange je m'attendais a ce parcours, ces photos, ces expos, mais je suis admirative par l'ampleur de votre oeuvre; J'ai hâte de me rendre a l'une de vos prochaines expos.
Je suis extrémement fière d'avoir été votre élève pendant 3 ans et j'aurais souhaité le rester de longues années! Merci pour tout...Comme pour tant d'autres vous êtes un personnage qui a traversé ma vie qui a eu une sacrée influence et que je ne suis pas prête d'oublier...
A bientôt j'éspère...
Jean-Yves (Lyon)
le 30/09/2007 18:44

Monsieur et cher artiste,
Votre travail semble avoir beaucoup de succès disons sur ce qu'on appelle le grand public, il suffit de lire tous les messages qu'on vous envoie. C'est pour ça que votre travail me plaît, parce qu'il offre plusieurs niveaux de lecture, il s'adresse à tout le monde pour peu qu'on veuille bien y consacrer quelques moments.
J'attends avec plaisir votre prochaine intervention, faites-nous savoir rapidement ce que vous préparez.
Pauline ((bah... neuville!))
le 14/09/2007 17:27

J'aurais pû laisser un message disant "bravo pour votre production" ou encore "c'est de l'art avec un grand A" ou encore plein d'autres choses positives qui devraient être marquées sur un tel site...
Mais non, j'écrirais tout simplement:
Vous nous faites découvrir tellement de choses! Même si je ne suis votre élève que depuis peu, vous nos apprenez à avoir une autre conception des choses, et on se remet beaucoup en cause... (d'ailleurs je remarquequ'à cause de vos cous passionnants, je me pose 5 fois plus de questions qu'auparavant ! N'oublions ps que 5 est le début de l'infini...)
c'est trop bien ! Continuez, votre travail m'a beaucoup plue, surtout les Publicitages...
Quelqu'un (Nice)
le 11/09/2007 14:46

Cher Monsieur,
Je découvre votre travail sur les conseils d'une amie. Tout d'abord félicitations pour l'ensemble de votre production, mais félicitations aussi pour la manière dont votre site est organisé pour en rendre compte. Je trouve que tous ces documents présentés savent nous plonger avec grande clarté dans l'esprit de tout ce que vous faites.
Bravo donc
et bonne continuation.
Giorgio Georgi
le 04/09/2007 12:52

Cher Pierre,
je reste toujours près à poursuivre l'aventure de votre travail avec vous. J'espère que toujours vous continuerez d'emmener avec vous beaucoup de personnes, comme vous savez si bien le faire.
Votre dévoué Giorgio georgi
Stef (Lyon (France))
le 12/07/2007 01:04

Je viens de faire un tour pour revoir à nouveau tout ce qui a été fait en l'espace d'un an, la concrétisation de vos nombreuses années de travail. Quel bonheur de redécouvrir tout ça, de se souvenir,de revivre ces expériences vécues et que vous avez bien voulu partager. Merci à nouveau! C'est marrant mais je ne pouvais m'empécher de penser à quelque chose en voyant tout ça,toutes les vidéos,etc...vous connaissez ma vision de l'art que je considère avant tout comme une expèrience à vivre. En voyant vos surface,je ne peux m'empécher de penser à cela: Chaque carré comme une parcelle de vie,comme un souvenir,une pensée,une expérience qui s'inscrit dans votre pratique. La surface comme la globalité de votre art: une addition de tous ces petits carrés. La vie elle même comme ce patchwork d'expèriences à vivre,de pensées, de réflexions et de souvenirs. Votre art à l'image de la vie....tout simplement.
nathalie (trévoux)
le 02/06/2007 12:50

bonjour,
j'ai trouvé votre travail très intéressant et je souhaite faire un travail dans le prolongement avec des élèves . J'aimerais en discuter avec vous mais je n'ai plus votre adresse mail (changement d'ordi); si vous pouviez m'envoyer un mail, merci.
une ancienne élève qui découvre l'artiste après avoir connu le prof
Nathalie Reverchon
maie (pierre-benite)
le 27/05/2007 21:56

bonsoir Pierre,
dis-toi que si JJM qui a été si désagréable avec tes élèves mesurait la qualité de ton travail qui va bien au delà de la pédagogie de programme, il mourrait sur place de honte...Tu devrais lui transmettre l'adresse de ton site qui montre que les élèves qui ont eu la chance de travailler avec toi devraient d'emblée avoir 20 au bac car ils sont tombés dans la grande marmite de la joie de la création approchée au plus près avec toi. Bravo, mais est-il besoin de t'encourager, tu es une locomotive qui marche à l'énergie de la passion de l'art!Tiens moi au courant de la suite.
Je ne regrette pas la convocation à Roanne qui m'a permis de te rencontrer. Bises, Maïe
June (Entre Lyon et Berlin)
le 14/03/2007 16:49

L'idée était d'occuper un lieu pendant 2 semaines, sous forme de résidences d'artistes à différents endroits de la ville de Lyon.
On nous attribua le Batiment Z, batiment désafecté du quai Rambaud, vers la Sucrière (Batiment qui accueille la biennale d'art contemporain de Lyon).
Au confluent du Rhône et de la Saône, le Batiment Z ne payait pas mine. Vieil entrepot désafecté, humide, sombre qu'il fallait habiter pendant deux semaines. Au départ il n'y avait rien qu'un espace en béton. Nous avons laissé agir notre imagination, nos imaginations pour créer, à partir de ces grandes surfaces de papier tissé, cette installation toute nouvelle. Au fil des jours et à cause des conditions climatiques et techniques, l'installation a évolué. Certaines surfaces ont du etre décrochées, faute d'humidité et du poids du papier qui ont créé une fragilité.
Bilan : 15 jours de création quotidienne et une expérience unique sur la plan humain. Des personnes aux parcours différents, qui ne se connaissent pas et qui arrivent à travailler en parfaite connivence avec un objectif commun : donner de la vie à un lieu en apparence repoussant. Malgré le froid de l'hiver, ce betiment a finalement été impregné d'une chaleur humaine qui se fait de plus en plus rare dans notre société.
Pour moi 2 semaines hors du temps.
Comme une parenthèse, ou plutot une transition. Comme il y a avant et après JC (John Cage bien sûr ! ), il y a pour moi un avant et un après le Batiment Z.
Je souhaite à tous ceux qui le pourront de vivre un jour une expérience telle que celle-ci.
caroline (quincieux avec plein de vaches)
le 06/03/2007 20:13

Ce matin en histoire de l'art c'était la projection du film de votre oeuvre. je voulais vous féliciter pour tout ce travail accompli et qui rend un résultat vraiment tres bien au final ! bravo !on est tous tres fiers d'etre vos éleves !
a demain ! caro
kéo (d'un petit coin de curis)
le 03/03/2007 14:36

Je suis venue, j'ai vue mais je n'ai pas vécue! Je suis désolée de n'avoir pas pu venir voir votre trvail durant les vacances et d'apres film et photos j'ai louper quelque chose.
Comment expliqué ce que j'ai ressenti devant les traces de cette nouvelle apparition... Cela vous ressemble, biensur c'est vous qui l'aviez fait, je veux dire que c'est une continuation sans répéter se que vous avez fait: il y a toujours une nouvelle chose à découvrir! Plus on vous connait moins on vous connait c'est comme la boîte de pandore(en bien!)
En tout cas c'est toujours aussi fantastique de découvrir et redécouvrir ce qui fait une partie de votre monde!
Vous nous apportez à tous et je vous remercie d'avoir essayer de me connaître et de m'aider, de nous aider à voir autre chose et autrement!
A bientôt dans un lieu vue de tous mais que vous seul connaissez les secrets...
Bravo!
Coco (Cailloux)
le 26/02/2007 17:26

La montagne c'est sympa, la neige aussi mais j'aurais tout de même préféré être avec vous au bâtiment Z. J'ai pas finis d'en vouloir a mes parents qui m'ont emmenés de force.
En tout cas une fois de plus surpris et heureux de découvrir ce magnifique travail, vivement la prochaine!
M
le 18/02/2007 18:46

Un chantier… mur et sol de béton… poussière… et les bandes montées…pendues… roulées étalés… Il ne faut pas longtemps pour que l’œuvre opère à nouveau !!! l’infini répétition porte et emporte… l’immensité est là…
L’œuvre est là dans cette pièce tout à la fois froide et intime et c’est l’illimité qui est offert…
On peut se promener, écouter les voix enregistrées… lever la tête vers le haut des échelles … suivre le mouvement ondulant s’enroulant se déroulant courant cheminant de ces larges et longues vagues de bandes tissées multipliées colorées imagées… l’imaginaire prend le relais… l’œuvre peut se déployer encore et encore et le plus extraordinaire c’est qu’on en fait partie…
A bientôt la prochaine
exposition….. M.
stef
le 07/02/2007 16:43

marcher et découvrir vos surfaces à la manière d'un voyage dans l'univers. Se balader là et s'imprégner de tout, de l'ambiance, de la couleur, de l'immensité et même de l' "immaterialité" régnante...
Déambuler au milieu de vos oeuvres comme un cosmonaute découvrant avec des yeux d'enfants les planètes et les étoiles jonchant l'espace infini de l'univers...
que dire de plus? pourquoi user des mots lorsque le silence permet à l'expérience du vécu de prendre le dessus?
merci à vous et surtout, restez comme vous êtes, cet éternel enfant découvrant le monde.
un de vos voyageurs.
Elyther(Ana) (Lyon)
le 14/11/2006 22:09

Juste je voulais dire Vive Vous!!!! Rien de plus à rajouter vous êtes génial pour ce que je vois de vous! Ce que vous
faites aussi! Brref un grand Bravo, y'as pas beaucoup de mot... mais beaucoup de respect! Bonne continuation :)
(grand sourire habituel)
betrand (fontaine saint martin)
le 15/10/2006 14:13

bonjour messier votre performance de vendredi c'etait vrement super bien on a vue pour une fois votre travail en vrai etsa manque pas de retour!!
par contre mes parents n'ont pas compris j'ai dut leurs expliquer un peus sinon apres le "banquet" c'etait tres bien meme si il faisait un peu chaud dans la piece sinon mon oevres prefere c'est celle qui est suspendu avec le sable en dessous et sa a dut etre super long pour construire tous sa donc je vous tire mon chapeau
a +
Stef (France)
le 15/10/2006 12:39

Cher maitre Pierre
je tenais à vous remercier une fois de plus pour cette expèrience tellement enrichissante, je suis tel lement heureux,tellement fier,tellement content.
ce fut un moment magique, notamment lorsque à la fin de votre lecture vous avez promené votre regard sur chacun de nous avec une telle émotion qui se dégageait de votre personne,je me suis mis à trembler lorsque j'ai senti ce qui se passait. J'ai réellement senti votre émotion et si pourtant j'ai appris à me controler avec les performances que je réalise, là ce fut tellement grand ce qu'il se passait que je me suis perdu dans mes sens.
Merci pour tout, d'etre vous, d'etre avant tout cet homme au grand coeur qui s'approprie la vie et les choses de la vie ("la vie,la vie elle-même,la vie qui est l'art absolue" disait Klein).
Aujourd'hui, il n'y a plus de frontière entre l'art et la vie, il y a juste de la vie dans l'art et de l'art partout dans la vie,une fusion parfaite dont vous avez su en saisir l'essence même à travers votre travail.
Cette performance m'a beaucoup apportée comme pour chacune de celle que je réalise.Ce fut une expèrience riche et intense qui restera à jamais gravée dans ma mémoire.
Vous venez de faire quelque chose de grand,de très grand.
Vous avez placé votre barreau sur l'échelle de la vie qui permettera à d'autre de grimper plus haut afin de mieux voir l'immensité magnifique du monde.
Encore merci à vous et merci pour tout .
Restez cet homme qui est suffisament grand pour avoir les pieds sur terre et la tête dans les étoiles. Continuez de nous faire partager vos rêves et votre art à travers votre vie puisque aujourd'hui art=vie=art ;)
Beaucoup de bonheur à vous.
Amitiés
Stef
Etienne
le 15/10/2006 11:14

Bonjour, je veux juste vous dire toutes mes félicitations pour ce vernissage et pour votre oeuvre extrèmement intéressante. J'ai vraiment apprécié votre travail. Certaines personnes m'ont plus informé sur toute cette préparation, toute cette passion, que vous avez eue. Le succès a été au rendez-vous et y sera toujours. Félicitations.
Etienne.
coco (cailloux)
le 14/10/2006 19:17

Bonjour monsieur pilonchery.
merci beaucoup pour ce que vous avez fait à auchan hiers. J'ai pu prendre conscience de votre travail par un approche réel après l'avoirt découvert virtuellement sur ce site.
Je pense et je l'espère que cette action restera longtemps présente dans la mémoire des "gens de l'art" que nous sommes. De nombreuses questions se soulèvent à la pensée de ce que j'ai vu hier et il me semble que beaucoup de choses sont construites par ce que j'ai eu la chance de voir. La preformance s'est imposée même dans l'esprit de personnes qui n'ont pas les deux pieds dans l'art contemporain et parfois même aucun pieds du tout! Je n'ai pas encore eu le temps de visionner la vidéo de celle-ci mais nous pourrons la découvrir tous ensemble lundi. De plus, M.Bernard a fait une grande vidéo et je vais m'arranger avec lui pour en obtenir une copie.
Quoi qu'il en soit toute mes félicitations.
marilyn orsini (On the rings of Saturn , trying not to fall !)
le 27/09/2006 18:59

The important challenge is just to take a way , whatever it is...
We may be mistaken , and choose the bad one but nothing is worse than being static...(me)
Robert Frost (1874- 1963)
THE ROAD NOT TAKEN
Two roads diverged in a yellow wood,
And sorry I could not travel both
And be one traveller, long I stood
And looked down one as far as I could
To where it bent in the undergrowth;
Then took the other , just as fair,
And having perhaps the better claim,
Because it was grassy and wanted wear;
Though as for that the passing there
Had worn them really about the same,
And both that morning equally lay
In leaves no step had trodden black.
Oh , I kept the first for another day§
Yet knowing how way leads on to way,
I doubted if I should ever come back.
I shall be telling this with a sigh
Somewhere ages and ages hence:
Two roads diverged in a wood , and I-
I took the one less travelled by,
And that makes all the difference.
Cher Pierre,
Ces deux derniers vers sont pour toi...
Ils te parleront plus qu'à quiconque...
Je rajoute une petite citation de Mary
Mc Carthy:
" The worst thing that can happen to a writer is to become a Writer."
Puis une encore de Beatrice Lillie:
"I felt encouraged by the advice of Winston Churchill, who used to say, "Don't be afraid of the canvas." I have now reached the point where the canvas is afraid of me.
Deux citations extraites de mon recueil de citations FEMININ-IST
" Women's Wicked Wit"
Merci pour to regard bienveillant et tes paroles apaisantes.
Tu es une personne vraie et il est si rare d'en croiser, encore plus rare d'en rencontrer.
Je t'embrasse
Nightmarilyn
sophie hammoun (france)
le 14/09/2006 22:07

bonjour monsieur pierre...
c'est sophie hammoun, mon frère que vous avez cette année en cours m'a informé de l'existance de votre site internet. J'espere que cela va vous aider, car ce que vous faites vous tiens à coeur depuis toujours. Vous y avez mis toutes vos forces, votre energie et votre amour de l'art et cela se ressent.
Je viendrais volontier à votre exposition, d'autant plus qu'actuellement je suis journaliste au sein du magazine LYONGRATUIT et ce serait un plaisir de vous consacrer un article. Tenez moi au courant dès que possible, que je puisse m'arranger.
En attendant, je vous souhaite une très bonne fin de semaine,
Sophie
thibault
le 27/07/2006 22:00

« Tout ce que fait un artiste n’est pas forcément de l’art. Mais l’œuvre d’un artiste est tout ce que l’artiste fait.»
La meilleure manière de rendre hommage à ce travail, ce serait, me semble t’il, de prendre conscience combien chacun nous pouvons être merveilleux dans notre quotidien et dans notre humanité, au-delà de l’art, au-delà de nos cultures, au-delà de nos conditions et de nos activités.
Ce n’est qu’une prise de conscience, mais c’est celle qui élargit notre champ d’action à tous les possibles. Thank you very much Mister for sharing it with me, with us.
Amitiés
Célia (poleymieux)
le 18/06/2006 11:44

Je tennais par ce petit mot a vous remercier pour cette année....Je rabache sans doute, mais techniquement, comme psychologiquement vous nous avez tant appris !!!
Je découvre dans votre site, en plus d'un super prof un artiste donc le travail incite a se poser des questions !!!
Encore merci
au revoir
célia
orsini.marilyn (on my own planet...)
le 11/06/2006 21:22

Un petit tour dans ton monde... Mais je suis si ignorante...Un guide me sera sans doute possible nécessaire.
J'ai retrouvé ce poème anglais qui te parlera , toi qui sais voir et entendre...
WILLIAM HENRY DAVIES ( 1871-1940)
Leisure
What is this life if , full of care,
We have no time to stand and stare.
No time to stand beneath the boughs
And stare as long as sheep or cows.
No time to see, when woods we pass,
Where sqirrels hide their nuts in grass.
No time to see, in broad daylight,
Streams full of stars, like skies at night.
No time to turn at Beauty's glance,
And watch her feet, how they can dance.
No time to wait till her mouth can
Enrich that smile her eyes began.
A poor life this if , full of care,
We have no time to stand and stare.
Un bel hommage à l'art de prendre le temps de regarder , de voir et de se remplir d'images susciteuses d'émotions personnelles , de celles qui nous appartiennent et que personne ne peut nous voler...
Il me reste donc à écouter le poète et à regarder l'artiste quand cette vie ne sera plus vitesse et dérapages souvent incontrolés,incontrolables
à bientôt , très cher Pierre
Nightmarilyn
steph
le 27/04/2006 23:51

"peu importe ce que l'on fait, l'importance c'est ce qu'on en fait"...ou tout simplement l'introduction d'une vaste réflexion sur l'univers. En effet, si nous voyons aujourd'hui beaucoup d'artistes utiliser le gigantesque afin de peut-être rencontrer la célébrité ou avoir un impact direct avec le spectateur, nous avons certainement tendance à oublier ce qui nous entoure et dont le mot "gigantesque" ne ferait que délimiter...l'univers. Après tout, l'univers n'est-il pas le premier berceau de l'homme? Le premier atelier de l'artiste? L'art n'est-il pas un regard sur le monde? Et comme le disait justement De Kooning "si l'art est un bol,la soupe qui est dedans n'est jamais la même" phrase me rappellant la complémentarité du monde, de l'art et de la vie...ingrédient principal de l'univers: le TOUT.
Enfin un artiste qui prend en compte la vie en allant plus loin que le monde, ne s'arretant pas à la limite terrestre pour réfléchir l'univers. Un artiste qui use pleinement de sa perception, élément avec lequel l'homme nait, vit et meurt en oubliant souvent hélas son existence.
Continuez ce brillant travail d'artiste, cette réflexion sans limite car après tout l'univers en a-t-il une?
Continuez d'offrir cette réflexion à travers vos oeuvres pour encourager d'autres à lever les yeux et à regarder ce qu'on respire et sentir ce qu'on voit.
Bon courage dans votre quête et que votre chemin soit sans fin.
Kéo (curis au monts d'or/ france)
le 21/04/2006 18:10

bonjour
alors comme je l'ai dis je viens voir ce site et voila comment j'interprete votre travail: j'aime beaucoup la contradiction que j'ai ressentie entre le sérieux et la liberté. La liberté de par la taille, les couleurs, la diversité des images...
Je ne regrette pas d'avoir enfin vu les "remplissages"!
anon (UK)
le 19/04/2006 18:22

I’m a student who doesn’t even study art any more so I don’t pretend to know anything I don’t. But the fact that people can identify with this work even on a commercial level makes it art that is not exaggerated or pretentious in its ideas; yet it ultimately goes beyond ‘composition’ or ‘demonstration’ and strikes a chord with everyday life and the immediate. Maximalist? Yes…but that’s not what makes it great. Instead of picturing hopes and dreams or breaking taboos like conventional modern art, it takes a look at what is the ‘fabric’ of the immediate and how we see ourselves reflected in it.
Some of these ideas create more philosophical debate than artistic – is this the new future of art? Is art of this sort beyond simply pushing boundaries of style or concept? Or is it merely reflection and does that still make it art? Is the art sometimes in the intention and reaction rather than the work? etc. (someone should start philosophy of art classes…)
As for me, the worst thing about great art is that sometimes you cannot express in words how it makes you feel. But put it like this: if I’d had a teacher like Pilonchéry I wouldn’t have given up art….
Vinciane (lyon/France)
le 24/03/2006 12:00

un professeur exceptionnel et un artiste talentueux quoi rêver de plus?
je tenais à vous félicitez pour le choix d'un centre commercial comme lieu d'exposition; lieu de consommation matérielle.Et bien maintenant les gens pourront consommer aussi de l'intellectuel ailleurs que dans un musée.
Hadrien Hainaut
le 04/03/2006 23:07

Je suis étonné d'être le premier à signer ce livre d'or, et pourtant il faut bien quelqu'un pour commencer.
Commencer en remerciant ce travail d'artiste, que j'ai découvert, que je redécouvre chaque fois avec plus d'intensité et de profondeur. En remerciant ce travail généreux et plein d'humanité qui nous porte et nous invite à nous porter nous-même mieux vers le bonheur et la richesse de la vie qui nous entoure. En remerciant ce travail humain aussi, de la personne qui derrière l'artiste se montre chaque jour à la hauteur de ce qu'il promeut.
Pour commencer donc, ce livre d'Or qui mérite plus que ce simple message et qui j'espère en recevra beaucoup d'autres.
Pour commencer tout simplement
Hadrien
Contents
© pilonchery 2017