PIERRE PILONCHERY
pilonchery.com
.
Photo 1 © P-E Roy.Oct 2006
Photo 2 © A.Yan Oct 2003
Photo 3 © E.Perrin .Oct 2006
Photo 4 © C.Dury.. Déc 2006
MUSIQUES - SON - VIDEOS - PERFORMANCES

L'art est au coeur du réseau de connexion de tous nos espaces d'existence. Toutes les pratiques peuvent s'y rencontrer pour s'y tisser parce que tout se tient dans la réalité du monde. Ce que nous entendons et voyons dans ces documents c'est que la mise bout à bout de toutes ces phrases, de tous ces sons, de toutes ces images et de toutes ces actions nous emmène bien sûr dans une perspective infinie parce que tous ces signes visuels et sonores sont à considérer comme des surfaces sans début ni fin, peut-être celles du monde où nous sommes.

...Promenade 2 2016 ((01'32)

Musique pour cailloux et torrent.

...Les Naturages 2010-2014 ((04'16)

Les Naturages, série d'installations mêlant multi-projections et autres éléments, sont construits sur un fond de nature avec ses images, ses mouvements et tous ses sons mélangés à ceux qui disent la présence humaine. 450 films coupés en 3840 séquences puis remontés sur 450 pistes divisées en 10 films de 45 pistes chacun sont ptojetés simultanément sur plusieurs dizaines de mètres ou sur écrans., complétés de cabanes, chansons, dessins, photographies, autres films, notes de travail et autre chose encore. La particularité tient au montage des 450 films qui permet de les mettre en mouvements permanents sur les surfaces de projections comme une mosaîque mobile et dynamique qui additionne ainsi tous leurs sons. Formats paysages et formats portraits à la fois, ce sont des morceaux de nature et de vies humaines qui se questionnent et se complètent. C'est une version pour 180 films qui est ici présentée.

....WALKER vidéo reportage Mai 2009 (04'06)

Du 14 mai au 26 juin 2009 l'installation WALKER occupe l'Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines de Lyon, France. Cette installation en 3 parties rend compte de l'oeuvre planétaire..Walker In The Universe, A Global Work 120 m2 de surfaces papier des Publicitages sont déroulés et suspendus dans le Forum d'entrée accompagnés dans la Galerie tout à côté de la projection du film A Walker In The Universe et de tous les films de ses différentes projections dans le monde. Une performance donne à entendre tous ces bruits de fond du monde issus des films reçus.

.... WALKER, Une performance 13 mai 2009 (03'04)

C'est un extrait, qu'on peut entendre ici, de la performance donnée le soir du vernissage de l'exposition WALKER à l'Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines de Lyon. La soirée vernissage devient la performance. Les bruits de fond des films qu'on voit dans le film Walker In The Universe, A Global Work additionnés à ceux produits en direct par le public présent produisent une surface sonore sans début ni fin. La performance perd son aspect spectaculaire pour s'intégrer à la vie présente dans la soirée. C'est le bruit de fond du monde qu'on entend comme une tapisserie sonore à l'image de la partie tapisserie papier de l'installation.

.....Surface sonore pour téléphone portable Mai 2009 (08'10)

(voir ci-dessus). Cette surface sonore est un enregistrement diffusé de 2 façons par 15 performers qui ont la liberté d'agir ou de ne pas agir. 3 actions composent la partition de la performance: 1- Les performers vêtus de blanc marchent au milieu du public présent tout en participant à la vie de la soirée. 2- Les performers diffusent sur leur téléphone portable audibles seulement lorsqu'ils passent à proximité du public des sons capturés sur les films. 3- Les performers quand ils le veulent font entendre à très fort volume sur 2 systèmes audios des "flashs sonores" capturés sur les films.

.....Walker In The Universe, A Global Work, Film 1 2008-2009 (16'21)

"Walker In The Universe, A Global Work" est une oeuvre planétaire activée à partir de février 2008 par des acteurs co-auteurs recrutés par connaissance et par internet pour diffuser le film "A Walker In The Universe" en différents points du monde ( ... France, Royaume-Uni, Belgique, Allemagne, Gambie, Etats-Unis, Canada, Russie, Chine, Nouvelle-Zélande, Australie, Hong-Kong, Espagne, Grèce... ), dans des espaces publics et privés les plus divers et variés ( un appartement, une usine, un centre d'art, un hôpital, une université, un centre commercial, un musée d'art contemporain, une épicerie, etc...). Tous les lieux que nous traversons méritent notre attention. Ce travail poursuit grâce aux possibilités d'échanges par internet les projets d'oeuvres par satellite dessinés en 1979 et 1980. Aujourd'hui le Walker continue sa marche sans limite au fil des années. En mai et juin 2009 l'installation WALKER rend compte de ce travail pendant 6 semaines dans le Forum et la Galerie de l'Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences de Lyon, France.

.....Les Webcamerages 2007, 2008, 2009

"Les "Webcamerages" sont une une oeuvre interactive sur internet. Ils se présentent sous la forme d'une surface de très petits films de 30'' chacun additionnés sur une grille au fil des années. Sur chaque film l'artiste parle de plein de choses qui peuvent occuper sa pensée et qui toutes bien sûr peuvent aussi se mélanger : on peut entendre ces films un par un pour écouter la parole de l'artiste ou bien en les additionner comme on veut pour former un très aléatoire et libre concert de voix. On obtient alors une surface sonore où le sens à comprendre est remplacé par l'expérience à vivre pour le visiteur qui la dirige. C'est encore l'idée de l'oeuvre comme une partition qu'on peut toujours revisiter à chaque interprétation activée.

.... Moment Z 16 février 2007 (12'46)

"Moment Z" se présente sous la forme d'une performance pour 9 interprètes, 2 diffusions sonores et vidéoprojection dans l'installation "Quelques Lieux et leurs Moments". Pendant le temps que l'artiste de cirque Amaury Jacquot crée un parcours en évoluant sur un dispositif de barres en suspensions, les 8 autres performers, qui sont aussi les collaborateurs responsables de la mise en place et des transformations de l'installation, exécutent chacun un double parcours libre dans son ordre mais imposé dans ses stations et ses actions au milieu de l'installation : chaque performer réalise une action avec un objet utilisé dans le chantier de l'installation à chacune des 8 stations. La conséquence sonore de ces actions se superpose à la diffusion d'un enregistrement obtenu en superposant tous les bruits et voix de toutes les journées de travail pour monter l'installation et à celle de l'enregistrement d'une eau qui coule, comme celle de la Saône et du Rhône qui se rejoignent juste à côté. Une vidéoprojection montre le chantier de l'installation à ses différents moments. La performance donne à voir et à entendre la vie du chantier qui s'est installé dans cet entrepôt désaffecté pendant 2 semaines en hiver 2007, peut-être un moment du chantier de l'univers juste à cet endroit de la Terre. La performance durait 13mn.
Il s'agit de l'enregistrement d'une interview conduite par Stéphane Roy, alors étudiant en art, lors de l'exposition "Quelques Lieux et leurs Moments" dans un entrepôt désaffecté en février 2007. Sans doute en apprend-on un peu plus sur le parcours de l'artiste et ses objectifs.
"Chantier"est un enregistrement de plus d'une heure diffusé en boucle superposé à la diffusion de "Fontaine"dans l'installation "Quelques Lieux et leurs Moments" dans un entrepôt désaffecté en février 2007. Il a été obtenu en superposant à ceux des jours précédents les enregistrements de tous les bruits et voix de chaque journée de travail pour monter l'installation, donnant ainsi comme une nappe sonore sans début ni fin. C'est un extrait qu'on entend ici.
"Quelques Lieux et leurs Moments"est une vidéo où l'on voit le chantier de la mise en place dans un entrepôt désaffecté de l'exposition "Quelques Lieux et leurs Moments" entre le 5 et le 16 février 2007.
"Quelques Lieux Précaires" est une performance donnée le soir du vernissage de l'exposition " La Grande Surface et tous ses Lieux". Le texte d' une conférence écrite pour présenter l'installation est divisé en 15 parties qui sont lues par 15 interprètes en même temps, les mains gantées de rouge, sur une estrade rouge, chacun exécutant l'une des 15 voix simultanément. A la musique des mots vient se superposer une musique d'objets, chaque interprète tout en lisant son texte, actionne frotte ou tapotte un objet banal issu des rayons de l'hypermarché et présenté sur les catalogues et tracts publicitaires utilisés pour les 6 stations de l'installation. La performance dure 6mn. .

.... Quelques Lieux Précaires 13 octobre 2006 Version 2 (2'15)

Il s'agit ici d'un extrait d'un film de Marie-Sophie Chambon écrit et réalisé à partir de l'exposition "La grande surface et tous ses lieux" dans le centre commercial Auchan de Caluire à Lyon. On y voit et entend la performance au milieu des installations.

.... Nuit d'installation de"La Grande Surface et tous ses Lieux" 12-13 octobre 2006 (8'23)

Il s'agit ici d'un extrait du film de Marie-Sophie Chambon écrit et réalisé à partir de l'exposition "La grande surface et tous ses lieux" dans le centre commercial Auchan de Caluire à Lyon. On y voit et entend des moments du montage de l'exposition avec ses 6 stations dans la galerie marchande vide de public dans la nuit du 12 au 13 octobre 2006. 11 personnes participaient au chantier.

....Visite et interviews dans "La Grande Surface et tous ses Lieux" 14 octobre 2006 (11'07)

Il s'agit ici d'un extrait d'un film de Marie-Sophie Chambon écrit et réalisé à partir de l'exposition "La grande surface et tous ses lieux" dans le centre commercial Auchan de Caluire à Lyon. On y voit et entend des interviews de l'artiste, d'un agent de la sécurité et du directeur du centre commercial. C'est aussi une visite vivante des différentes installations de l'exposition.

.... 5 Radios Octobre 2006 (extrait en boucle)

"5 radios" est un enregistrement réalisé pour remplacer la diffusion en direct des émissions de 5 radios fonctionnant en même temps dans la station 5 de l'installation "La Grande Surface et tous ses Lieux" dans la galerie machande d'un centre commercial en octobre 2006. Des problèmes techniques avaient demandé le remplacement du direct par cet enregistrement réalisé dans les mêmes conditions aléatoires que celles du direct. L'enregistrement dure une heure et doit s'écouter en boucle. C'est un extrait qu'on écoute ici.

.... Fontaine Octobre 2006 (extrait en boucle)

"Fontaine" est un enregistrement d'1heure diffusé en boucle du son d'une eau qui coule. On entendait "Fontaine" dans la Station 2 de l'installation "La Grande Surface et tous ses Lieux" dans la galerie machande d'un centre commercial en octobre 2006. L'enregistrement était aussi diffusé dans l'installation "Quelques Lieux et leurs Moments" dans un entrepôt désaffecté en février 2007 superposé à la diffusion de "Chantier"(voir cj-dessus).
"A Walker In The Universe" est une vidéo de 25mn tournée en temps réel. Elle peut être vue seule, diffusée à l'échelle 1, comme dans la salle de réception du vernissage de l'exposition "La Grande Surface et tous ses Lieux" en octobre 2006, ou participante d'une installation comme dans la Station 1 de cette même exposition, sur 4 écrans placés à l'horizontale sur le sol, ou dans l'installation Walker en 2009 qui rend compte de l'oeuvre planétaire "Walker In The Universe, A Global Work" (voir plus haut).

....3mn 1976

"3mn" est un enregistrement sur bande d'une musiques obtenue en enregistrant de très brefs instants de sons divers dont les débuts et les fins sont effacés pour les juxtaposer. On obtient alors un effet de nappe sonore sans début ni fin dont aucun endroit n'est peut-être plus intéressant qu'un autre. Cette oeuvre aujourd'hui perdue reste la 1° oeuvre au départ de tout le travail qui suivra même si on ne peut plus l'écouter maintenant.
Sommaire

© pilonchery 2018