PIERRE PILONCHERY
pilonchery.com

LES PUBLICITAGES 1998-2009


Entre 1998 et 2009 je travaille sur Les Publicitages. Cette importante série des Publicitages développe un processus très méthodique et facilement repérable aux infinies variations possibles.

De grandes surfaces obtenues par tissages de bandes découpées dans des catalogues et tracts publicitaires sont mises en scène accompagnées d'objets ou d'autres éléments à chaque installation différents pour en enrichir et transformer le sens où chacun à sa manière peut entrer pour s'y retrouver. Ces propositions et réalisations sont comme des partitions à dispositions pour de nouvelles interprétations à chaque nouvelle présentation.

En octobre 2006 j'expose, produite par l'enseigne d'un grand magasin, une vaste installation visuelle et sonore en 6 stations et quelques éléments périphériques, La Grande Surface et tous ses Lieux, dans tout l'espace d'un centre commercial, où je ramène alors détournés sous forme d'oeuvres d'art les catalogues et tracts publicitaires que les grandes enseignes du commerce ont imprimés. J'y donne ma conférence Quelques Lieux Précaires traitant de cette installation sous la forme d'une performance pour 15 interprètes. Un film est écrit par Marie-Sophie Chambon à partir de cette exposition.

En février 2007 j'installe 250 m2 de surfaces obtenues avec ces catalogues et tracts publicitaires complétées de lumières et de sons sous la forme d'un chantier évolutif de 2 semaines dans un entrepôt désaffecté, l'installation s'appelle Quelues Lieux et leurs Moments. Nous y donnons lors de la soirée de clôture la performance Moment Z pour 9 interprètes, diffusions sonores et vidéoprojection.

En septembre 2008 la revue d'art contemporain québécoise Esse Art + opinions puble dans son numéro 64 Déchets/Waste un article de Florence Jaillet consacré aux Publicitages, Les Papiers Périssables de Pierre Pilonchéry.

En mai et juin 2009 l'installation WALKER, qui rend compte de l'oeuvre planétaire Walker in the Universe, a global Work montre 120 m2 de ces Publicitages déroulés et suspendus dans le Forum d'un bâtiment universitaire à Lyon, accompagnés de la projection du fillm A Walker in the Universe et de tous les films de ses différentes projections dans le monde. Une performance donne à entendre tous ces bruits de fond du monde issus des films reçus.

Les Papiers Périssables de Pierre Pilonchéry par Florence Jaillet dans Esse art + opinions n°64 Déchets/Waste, auromne 2008, Montréal.
"Avec ses publicitages, Pierre Pilonchéry propose un véritable recyclage visuel des prospectus édités pour la grande distribution. ces images, rebuts de notre société de consommation, sont patiemment découpées en lanières, puis tissées, créant ainsi de vastes surfaces, que l'artiste manipule, placarde, suspend, froisse, met en scène. En fonction de leurs lieux de présentation, ces canevassages prennent des significations variables, créant par exemple un effet de retour à l'envoyeur lorsqu'elle investissent les allées d'un grand magasin. Sans résister aux lois du cycle universel, sans chercher à créer des reliques, Pilonchéry s'approprie des fragments du réel."

Cliquez sur les images pour agrandir


Haut de page Sommaire

© pilonchery 2017